Mais que font les élèves avant l’arrivée de Bernard Friot ? Ils écrivent à Hitler…

Un long silence de notre part… et pourtant notre auteur arrive dans 2 semaines !!!

En cours de littérature, la mythologie gréco-latine est à l’honneur : on se penche sur les histoires entre dieux et mortels… En civilisation, nous sommes en train de nous plonger dans la 2eme Guerre Mondiale pour préparer la lecture d' »Inconnu à cette adresse » de Kathrine Kressmann-Taylor. Du coup, après avoir lu un extrait du projet de Hitler de former une jeunesse « violente, intrépide, cruelle », sans éducation intellectuelle…, nous avons demandé aux élèves de réagir en écrivant une lettre à Hitler : mettez-vous à la place de parents qui ont mis leurs deux fils, Marcus et Hans, dans l’Organisation des Jeunesses Hitlériennes et qui le regrettent. Voici une première production de Zeynep Y. de 9C.

                                                                        Munich, le vendredi 27 février 1944,

Cher Führer,

         Je vous écris pour exprimer certaines de mes préoccupations au sujet de la  Jeunesse Hitlérienne. Ce n’est pas mon intention de juger vos décisions mais je voudrais partager mes opinions avec vous. Je suis une mère qui a mis mes fils, Hans et Marcus, dans les Jeunesses Hitlériennes depuis 1933 où la participation à des Jeunesses Hitlériennes considérablement augmenté. Regrettablement, je dois dire que je suis mécontente du comportement de mes enfants.

           Tout d’abord, je vous remercie de donner mes enfants une éducation physique très sérieuse. Ils sont plus forts et plus athletiques. Quel dommage qu’ils aient utilisé leur puissance de blesser d’autres gens. Ils viennent toujours à la maison avec des contusions. Je sais avec vos apprentissages, ils sont capables de supporter la douleur. Mais comme je suis leur mère, je m’inquiète qu’un jour ils pourraient obtenir une blessure grave. Si seulement les jeunesses avaient employé leur force de la bonté du monde!

        Et puis, il est regrettable que les enfants aient appris le maniement des armes et les stratégies militaires à un très jeune âge. Quelle horreur! Ils ne sont pas des soldats, ils ne devraient pas ramper sous des fils barbelés ou apprendre comment lancer de grenades factices!

         Finalement, je déplore l’insignifiance de l’éducation intellectuelle. Je crois que avec les leçons comme la science, les mathématiques et l’histoire une personne devient intelligente et cultuée. Si seulement l’instruction scolaire et scientifique avait traité comme l’entraînement physique et militaire! Ils sont humains, pas des machines de la guerre! Ils doivent se développer mentalement aussi. Il faut qu’ils sachent comment penser par eux-mêmes. Ils auraient dû être éduquer par les professeurs pas par les militants du parti Nazi!

         J’espère que vous repensez les Jeunesses Hitlériennes et que vous faites des petits changements. Avec les enfants vous avez l’avenir. Vous êtes capable de former un monde comme un cauchemar ou un monde comme une merveille. J’espère profondément que vous faites les bonnes décisions.

           Cordialement,

Brigitte Müller