#poème 10

Celui de Orçun :

Quand je te vois

Je suis très heureux

Quand je t’aime

Je commence à courir

Quand je te pense

Je deviens heureux

C’est pourquoi

Je t’aime beaucoup

(suite de 1 élève de 9 A + 1 Bernard Friot = plein de textes)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s